Breaking News

Ce qu’il faut savoir pour bien piloter un fat bike

Le fat bike, c’est le vélo tendance lorsqu’il s’agit de pratiquer du vélo en hiver. Spécialement adapté pour les conditions de conduite dans la poudreuse, ce type de vélo a des pneus avec une taille plus volumineuse afin de circuler aisément dans la neige. Mais cette spécificité nécessite également une connaissance et quelques principes sur son pilotage.

Le fat bike comme sport

Le fat bike est un moyen de locomotion qui s’utilise durant les périodes hivernales et qui est donc, conçu pour les terrains enneigés. Avec ses pneus très larges, il tient plus sur la neige et a la particularité de ne pas s’enfoncer dans la poudreuse. En moyenne, les pneus d’un fat bike ont une largeur de 12 cm. Ce type de vélo doit aussi avoir une pression d’air moindre pour permettre aux pneus de bien s’accrocher à  la neige et vous donner un meilleur équilibre durant la conduite. Autrement dit, avec la largeur et la pression de l’air adéquat, votre vélo va flotter sur la poudreuse au lieu de s’enfoncer. Si vous voulez le monter à des fins sportives, il vous faudra tenir en équilibre en prenant en compte les caractéristiques du terrain qui seront plus délicates que sur un simple sol plat. Pour les descentes et les pistes sans obstacles, la conduite sera plus facile et on vous recommande de commencer par là. Ce sera plus difficile de se tenir en équilibre et pédaler dans la neige, à la montée. Il faut dans ce cas, bien pédaler en appuyant fortement à chaque mouvement, mais en évitant de donner trop de pression qui pourrait faire déraper le vélo. Un dernier conseil, c’est de rouler de manière aisée, et non rapidement. Autrement, vous allez seulement pédaler dans le vide. Ce type de vélo n’est pas fait pour la course.

Prix de ce moyen de locomotion et endroits idéals pour la pratique

Avant de pratiquer du fat bike, il est nécessaire d’avoir le matériel adéquat. Pour cela, sachez que pour avoir un vélo de qualité, il faudra débourser jusqu’à 1000 euros et même 6000 euros si le vélo est fabriqué en carbone. Concernant les meilleurs endroits pour l’apprentissage ou pour avoir de l’expérience, la tendance du moment et de rouler la nuit dans la neige. C’est encore plus génial sous un ciel étoilé ou avec la lune qui vous guide. Toutefois, il faut savoir que pour une bonne pratique sans risque, il ne faut jamais se détacher des pistes. Il est préférable de faire du fat bike sur un terrain enneigé, mais qui soit dur. Pour les lieux de références pour la pratique, vous pouvez en faire aux stations de Roubion ou aux Saisies. La Giettaz a aussi des pistes pratiques qui se trouvent aux Portes du Mont Blanc. Vous avez aussi les 8 km de descente de la station de Saint Sorlin d’Arves et les balades en forêt à Albiez qui vous permettent d’apprécier le col des Mollards.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *