Garage automobile : avez-vous besoin d’une assurance ?

Différents sinistres peuvent arriver à un garage. Vol, incendie et bien d’autres dégâts peuvent survenir dans un atelier mécanique. Pour ne pas voir son entreprise fermer du jour au lendemain, le garagiste a besoin d’anticiper les éventuels problèmes. Diriger, c’est prévoir. Il doit souscrire à une bonne assurance pour garages.

Quand l’assurance garages est-elle indispensable ?

La liste des sinistres qui peuvent arriver à un garage automobile est vraiment longue. Les dégâts peuvent notamment venir d’un incendie. Le feu peut anéantir des années d’efforts en quelques heures, voire minutes. Les explosions sont également à craindre avec les bouteilles de propane, les bombes de peinture et les autres bombonnes de gaz qui traînent dans l’atelier mécanique. Souscrire à une assurance pour garage est indispensable afin de couvrir le matériel qui représente un lourd investissement.

Votre responsabilité civile a besoin d’être couverte

Outre le matériel et les locaux, la responsabilité civile du propriétaire d’un atelier mécanique auto est couverte par l’assurance pour garages. Si jamais un dommage corporel survient à l’un des employés ou aux tiers dans les locaux, l’assureur prend les soins en charge. L’article 1242 du Code civil stipule qu’en cas de non-souscription à une couverture, c’est le garagiste qui paie les pots cassés de sa poche. Si la voiture qui vient d’être réparée dans l’atelier fait un accident, la responsabilité du chef d’atelier est engagée. Cependant, l’assurance la couvre.

L’assureur vous protège en cas de poursuite judiciaire

Si jamais un client estime qu’un accident est survenu puisque son véhicule a été mal réparé, il peut porter plainte. Que l’inculpation soit basée sur une faute professionnelle, une négligence ou l’omission, c’est toujours le garagiste qui va répondre à la justice. Il va comparaître pour mise en danger de vie d’autrui, voire pour homicide involontaire. Ceci dit, l’assureur prend sa défense et mobilise son cabinet d’avocats. En cas de litige avec un fournisseur ou des clients non solvables, le garagiste peut faire part de son problème à son assureur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *