Le compte professionnel de formation (CPF) regroupe les avantages détenus par tout salarié, tout au long de son parcours professionnel. Cette plateforme permet l’accès facile à des formations professionnelles et diplômantes qui figurent dans une liste homologuée. Comment donc arriver à financer les frais de formation au permis de conduire B à titre d’exemple, grâce au CPF ?

Se rendre sur le site officiel du CPF

Avant de mettre en œuvre tout projet de financement du permis de conduire grâce au CPF, il faut disposer d’un compte sur la plateforme www.MonCompteFormation.gouv.fr/. Une fois cette formalité accomplie, il faudra se connecter à votre espace personnel « Mon Compte », afin de vous informer sur vos droits de paiement liés à cette formation.
Il faudra ensuite que le demandeur fasse le choix de l’auto-école dans laquelle il souhaite suivre sa formation et qu’il choisisse parmi les différentes offres disponibles. Il est important de signaler que le permis cpf est financé par le montant des droits de formation acquis par le demandeur au cours de sa carrière professionnelle. Ces droits peuvent aller de 500 euros à un plafond maximal de 5 000 euros.

Qui peut postuler à l’aide au financement ?

Cette opportunité qu’offre le CPF existe depuis 2017. Elle est ouverte à l’ensemble des travailleurs qui disposent d’un compte sur la plateforme de connexion. De plus, il faut disposer du montant minimal requis et ne pas avoir validé l’examen du permis de conduire.
Dans le but de débloquer les fonds nécessaires, les candidats doivent inclure dans leur demande une attestation sur l’honneur qui comporte les mentions suivantes :
Expliquer comment le fait d’obtenir le permis de conduire participera à la réalisation d’un projet professionnel
Expliquer que cette démarche participe également à la sécurisation du parcours professionnel
Le candidat ne fait pas l’objet de suspension de permis de conduire ou de toute interdiction de passer les épreuves.

De quoi est constitué le dossier de formation ?

Le dossier de formation au permis CPF est constitué d’un formulaire en ligne à remplir. Ce formulaire retrace les informations personnelles, la situation professionnelle et les informations sur l’employeur. En outre, vous devez également renseigner la session de formation au permis choisie, l’auto-école sélectionnée et le coût de la formation.
Une fois que vous avez inscrit toutes ces informations, votre dossier validé est transmis à l’OPCA. Il s’agit de l’organe qui se charge de procéder au versement des fonds auprès de l’auto-école que vous aurez choisie. Ce versement est effectué en fonction des heures que vous aurez préalablement acquis. Une fois que votre demande est acceptée, vous commencez à bénéficier de la formation proprement dite et vous participez à l’examen final qui valide les acquis.

Comment bénéficier du CPF ?

Il faut connaître le principe de fonctionnement dans un premier temps et suivre à la lettre les démarches pour profiter du CPF.

Le principe de fonctionnement

Le CPF s’accumule au cours des années de travail. Il s’agit d’une retenue à la source payée par votre employeur dans votre compte et qui vous sert pour réaliser de nombreuses formations. Une fois que vous avez fait votre insertion sur le marché de l’emploi, vous avez le droit au CPF.
Le fonctionnement du CPF est simple : vous cumulez 24 h de formation par année en tant que salarié. Une heure de CPF équivaut à 15€. Cela veut dire que même à l’âge de 15 ans, dès que vous signez votre premier contrat d’apprentissage, les heures de formation commencent à être cumulées. Dans l’absolu, une personne qui a déjà obtenu un emploi, et qui ne l’exerce plus, continue néanmoins de bénéficier du CPF pour son retour sur le marché de l’emploi.

La démarche

Certains penseront qu’il suffit de disposer d’un compte et de ne pas se servir des 24 heures de formation pour cumuler le crédit. En réalité, il convient avant tout de rechercher une formation qui servirait à une réorientation professionnelle ou vous permettre de faire une mise à niveau. Cette formation devra ensuite répondre aux critères d’éligibilité du CPF.
Il vous faut ensuite soumettre votre demande à votre employeur ou à un conseiller Pôle Emploi qui se chargera de donner son aval. Ceci permettra de valider votre inscription et d’enclencher la démarche auprès de l’OPCA.
Si vous le désirez, vous pouvez bénéficier d’une assistance pour vous aider dans votre orientation professionnelle. Le CPF, à travers cette démarche, se révèle être donc un excellent tremplin pour votre avenir professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *