Breaking News

Permis bateau et les règlements sur la navigation

Comme dans la navigation terrestre ou dans les airs, piloter ou conduire un bateau demande des compétences. Il est donc, important de disposer d’un permis spécifique pour les bateaux avant de pouvoir prendre le gouvernail et naviguer dans les eaux marines ou douces.

Lois concernant les navigations

Dès lors que vous avez l’intention de conduire un bateau, il est nécessaire que vous disposiez d’un permis spécifique. Cependant, cela ne concerne que les engins de plus de 6 chevaux. Pour la navigation dans les fleuves, si le bateau a une puissance de plus de 6 chevaux, il est essentiel que la personne qui le manipule ait un permis bateau. La règlementation est très stricte sur le sujet. Il en est de même si vous comptez conduire un bateau sur la mer que ce soit un plaisancier, un navire de pêche ou autre. Cela, malgré le fait que la mer peut être utilisé par tout le monde. Ce permis est obligatoire pour assurer la sécurité des passagers à bord. Par ailleurs, mise à part le permis, il est également nécessaire que chaque bateau qui circule sur mer ou sur fleuve, dispose d’un numéro d’immatriculation qui confirme son identité. Ce numéro permet de l’identifier en cas de sinistre, mais aussi, si le bateau venait à être volé. Ce numéro est à déclarer à la douane quand il s’agit d’un bateau maritime. Il se fera au bureau de surveillance y afférent pour les navigations fluviales.

Les différent types de permis bateau

On peut noter qu’il existe deux grandes catégories de permis lorsqu’on veut conduire un bateau. La première concerne la navigation sur mer. Dans ce cas, vous aurez le droit de demander un permis côtier qui vise la maitrise de la manœuvre d’un bateau qui a plus de 6 chevaux. On peut également demander un permis hauturier dans cette catégorie. Pour ce faire, en plus de la maitrise de la manœuvre, vous aurez aussi le droit de conduire en pleine mer nuit et jour et à la vitesse qui vous convient sans se voir interdire d’une limitation de vitesse ou de distance à parcourir. Concernant la seconde catégorie de permis, il s’agit du permis fluvial plaisance ou en mode grande plaisance. Des règles strictes comme sur les routes sont à respecter dans la conduite dans ce cas. Mise à part ces deux grandes catégories, les jets skis et scooters de mer demandent aussi la possession d’un permis côtier pour leur pilotage, si ces derniers ont une puissance de plus de 6 chevaux. Enfin, pour le cas d’un voilier, on ne demandera le permis que si ce dernier a un moteur auxiliaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *